dimanche 7 août 2016

Home is where the heart is - Marie Suarez

Et oui, je brode toujours malgré le temps qui file à toute vitesse, voici la broderie que je viens de terminer. J'aurais bien aimé en faire un cadre ou une bannière mais ça ne suivra pas avec le déco de la maison ... alors elle finira sans doute en coussin



vendredi 15 juillet 2016

La maison des hautes falaises - Karen Viggers


Quatrième de couverture

Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent. 
Peu de temps après son arrivée, sa route croise celle de Callista, artiste passionnée, elle aussi blessée par la vie. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à se comprendre et à laisser libre cours à leurs sentiments. Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs pour guérir et faire de nouveau confiance à la vie ? 
Dans la lignée de La Mémoire des embruns, ce roman en finesse est une véritable ode à la nature et à son admirable pouvoir de guérison. 

Mon avis
Magnifique, j'ai adoré. Je me suis retrouvée dans l'ambiance de l'Australie avec ses magnifiques paysages si bien décrits. J'ai été touchée aussi par l'histoire d'amour passionnelle de Callista et Lex, deux êtres fragilisés qui tentent de se reconstruire et que la nature aide ...
Et puis, il y a Lex qui a une fascination pour les baleines, ça tombe bien la maison qu'il a acheté appartenait à un ancien baleinier, sa fascination a quelque chose de touchant, la nature a tellement à nous apprendre et elle est tellement belle à regarder ... J'ai tout aimé dans ce livre et l'histoire d'une baleine m'a même fait pleurer ...
J'ai été surprise par la fin, une fin ouverte ... j'aime pas trop ... y aura-t-il une suite ?

mercredi 22 juin 2016

L'oiseau farceur - Zaza Picque

Sur le forum "Bonheur point de croix ", nous avons mis en place un échange appelé "serre moi la pince" où il fallait envoyer à sa gâtée un sac pour pinces à linge, histoire de fêter l'été

Voici ce que j'ai envoyé à Chris, j'ai eu peur une fois cousu que Chris ne puisse pas mettre beaucoup d'épingles à linge, j'ai réussi à en faire entrer au moins 30, ouf


Je commence à me faire à ma machine à coudre malgré encore quelques difficultés mais ça vient tout doucement